Welcome

Statement by France and Germany, IAEA Board of Governors, 5 June 2018

Ambassador Däuble, Statement at IAEA Board of Governors meeting, 5 June 2018

Ambassador Däuble, Statement at IAEA Board of Governors meeting, 5 June 2018, © Permanent Mission

Press release

INTERNATIONAL ATOMIC ENERGY AGENCY

JUNE BOARD OF GOVERNORS – Agenda point 4) Report of the Programme and Budget Committee

STATEMENT BY FRANCE AND GERMANY

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de prononcer cette déclaration au nom de la France et de l’Allemagne.

Nos délégations s’associent pleinement à la déclaration de l’Union européenne prononcée par la représentante de la Bulgarie et souhaitent ajouter les commentaires suivants.

Monsieur le Président,


Tout d’abord, je souhaite réitérer les remerciements de nos délégations pour le travail de concertation mené sur la mise à jour du budget pour 2019 sous vos auspices, et avec la participation active du secrétariat. 


Toutes deux soucieuses de l’évolution du budget de l’AIEA, la France et l’Allemagne ont étroitement collaboré tout au long des réunions et des négociations organisées depuis le début de l’année à ce sujet.

De ce fait, nous souhaitons profiter de cette occasion pour exprimer nos positions communes, à la fois sur les discussions de cette année sur la mise à jour du budget, et sur les négociations futures pour la prochaine biennie de 2020-2021.


Tout en accueillant la mise à jour du budget présenté dans le document GOV/2018/30, et en particulier les engagements du secrétariat à poursuivre des mesures d’efficience et des économies transversales, nous considérons que davantage aurait pu être fait. En effet, nous aurions souhaité l’application de mesures à brève échéance par le secrétariat, par exemple la révision d’une partie de la politique des voyages, en ligne avec les recommandations du bureau d’audit interne. Par ailleurs, nous aurions apprécié une explication plus détaillée sur la manière dont le secrétariat entend substituer des mesures d’efficiences transversales et de long terme aux coupes budgétaires de court-terme initialement envisagées.


De manière générale, l’Allemagne et la France demandent davantage de transparence sur l’application des mesures d’efficiences. C’est un élément clé pour renforcer la confiance des délégations, objectif auquel un comité d’audit composé d’Etats Membres et d’experts extérieurs pourrait aussi contribuer concrètement. Pour ces raisons, Monsieur le Président, soyez assuré que nos délégations maintiendront leur pleine attention sur les futures discussions budgétaires, et en particulier sur la manière dont le secrétariat compte mettre en œuvre ses engagements. A cet égard, nous appelons le secrétariat à mener un dialogue précoce, ouvert et transparent avec les Etats-membres, afin qu’ils puissent contribuer à l’établissement de priorités, et à l’identification d’économies et de mesures d’efficience transversales.


Etant donné le plein engagement de la France et de l’Allemagne en faveur d’une Agence efficace et efficiente, vous pouvez compter sur nos deux délégations pour coopérer de manière constructive avec vous et avec le secrétariat.

 

Top of page